Un Lys, Rouge, Rouge, Noir

Pour cette seconde pièce, l’idée émergente est que ce solo de Marc Brillant, sera entouré par une installation plastique, d’une conférence ainsi que d’un concert. Ainsi nous souhaitons créer un véritable évènement autour du thème de la pièce : Le couple et son déchirement.

Le couple, «Deux personnes animées d’un même sentiment, d’une même volonté, ou que des intérêts, des affinités, des caractères rapprochent.»
Définition Larousse

Seulement la définition ne décrit pas toujours une réalité qui s’avère plus fibreuse. La complexité du couple va au-delà de ces mots.

Un regard, un geste, une attitude, de micro-événements impalpables… pour l’un ou pour l’autre. Deux personnes c’est aussi deux peaux qui se rencontrent, un contact physique jouant toute son importance. Sans lui plus d’humanité, plus de caresses, plus de douceur, plus de douleur.
Persécuter, victimiser, sauver, trois termes qui définissent le triangle de Karpman, élément déclencheur du projet pour Marc Brillant.
Un Lys Rouge, Rouge, Noir, s’immisce de manière intrusive dans cette question qu’est le couple, jusqu’à emmener le spectateur à devenir auteur de ses actes, à douter dans ses choix, lors d’une installation précédent le spectacle.
Marc Brillant se trouve seul sur scène, physiquement, accompagné d’une femme, ou d’un mirage.. un des enjeux étant de perdre le spectateur. Ainsi l’image de la femme et celle de l’homme, de ce couple, se perdent, se confondent, s’aiment, de battent, s’attirent, se repoussent. Des échanges physiques, qui seront suivis d’échanges de mots et d’idées, lors de rencontres, conférences qui suivront le spectacle, pour finir sur un lâché prise proposé aux spectateurs lors d’un concert de ROI, musicien-compositeur sur ce projet.

Nos autres créations